[Témoignage] Rougui Dia : « Un Amour de Baba », pâtisserie mono-produit

A 40 ans, après avoir dirigé les cuisines de prestigieux restaurants comme le 114, le Pétrossian et le Vraymonde, la « cheffe » cuisinier Rougui Dia se lance un nouveau défi : devenir chef d’entreprise.

rougui-dia-300

C’est pour réaliser un projet mûri depuis 4 ans qu’elle se lance dans l’aventure entrepreneuriale, sans cependant s’éloigner de son univers professionnel de prédilection : la cuisine.

En effet, elle crée pour cette rentrée 2016 une pâtisserie mono-produit baptisée « Un Amour de Baba », où elle déclinera des recettes pâtissières uniques accompagnées de salades « bien-être ».

Sa capacité à réinventer la pâtisserie et proposer un produit innovant, personne ne pouvait en douter au vu de son prestigieux parcours. Mais pour solidifier les bases de son projet d’entreprise, elle est venue à BGE ADIL afin d’être conseillée.

Elle est d’abord reçue dans le cadre de premiers rendez vous individuels rendu possible  grâce à la convention de BGE ADIL avec L’agglomération de Plaine Centrale, qui lui apporte un premier appui. Mais rapidement, d’autres besoins de compétences commerciales et de gestion émergent, et c’est tout naturellement qu’elle intègre la Couveuse ADIL centre-Val de Marne, soutenue par la Région Ile-de -France, et l’agglomération de Plaine Centrale. Au sein de ce dispositif elle mûrit son projet en étant individuellement accompagnée mais elle apprend également des modules collectifs de la couveuse, une réelle capacité à négocier, peaufiner son offre commerciale, et elle multiplie à ces occasions les échanges avec les autres entrepreneurs. Car c’est finalement les échanges tant avec les conseillers BGE ADIL que les autres entrepreneurs, qu’elle met le plus en avant comme indispensables au terme de son parcours d’accompagnement.

En Mars 2016, à l’occasion de la Semaine des TPE, elle est reçue par Martine Pinville, la Secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie Sociale. Une mise à l’honneur inédite venant couronner les débuts de sa création d’entreprise.

 

371tpe

A ceux qui comme elle désirent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, elle conseille outre le fait d’être accompagné par un organisme comme BGE ADIL :

Il faut savoir se remettre en question, et ne pas abandonner même dans les difficultés.

20160805_182801

20160803_110302

20160803_105313

20160803_110142

20160803_104351

 

 

 

 

 

 

  1. Aucun commentaire pour l'instant

  1. Aucun trackback pour l'instant